Passer au contenu principal

Profitez du confinement pour apprendre à bien photographier vos enfants

La période est idéale, nous sommes à leur côté tout au long de la journée, et être à la maison en permanence les rend créatifs.
L’occasion pour nous d’observer et de redécouvrir certains de leurs gestes, manies et mimiques. Tant d’occasions de faire de beaux portraits et enfin faire ce que vous vous promettez depuis longtemps, plus de photos de votre famille.

Voici donc quelques conseils pour vous aider à bien photographier vos enfants.

1. Laisser faire les choses

Le portrait contient une part non négligeable de psychologie, votre sujet doit se sentir à l’aise et vous aussi. C’est d’autant plus vrai pour les enfants!

La première chose à savoir, mais si vous êtes parents vous le savez déjà, obliger les enfants ne donne aucun résultat. Ne dites pas « souris!» il ne le feront pas… Comme nous, les enfants sont indépendants et aiment qu’on respecte leur choix.

C’est en laissant faire les choses que vous aurez les meilleurs portraits.
Si au contraire, vous êtes constamment en train de négocier pour avoir un sourire, une attitude, vous risquez fort de dégouter votre enfant et de ne rien faire du tout.

Ne faites pas une liste de photos à réaliser mais plutôt une liste d’activités qui vous feront plaisir à tous et gardez votre appareil photo à portée de main pour attraper au vol un instant partagé. Profitez des instants avec lui, si vous voulez qu’il rie, riez avec lui, vous aurez ainsi toutes les chances d’obtenir un portrait vrai.
Ce qui compte vraiment dans vos photos, et particulièrement dans vos photos de familles, c’est le souvenir qu’elles racontent. L’importance de vos photos sera le reflet de l’importance du moment qu’elles ont capturé.

2. Faites de ce moment un plaisir

Si vous promettez à votre enfant, un bonbon pour qu’il vous laisse faire vos photos, vous prenez de grands risques!

Il est fort probable que chaque fois que vous sortirez votre appareil, la négociation recommence.
Mais surtout, il ne participera pas à la séance ou au moment que vous aurez créé avec plaisir, il va attendre et réclamer votre bonbon.

Vous perdrez alors ce qui fait le charme des photos d’enfants : La spontanéité.

20200401 – Jour 18 – Confinement. Photo Coralie Cardon

Et il y a de fortes chances pour que la séance devienne une frustration pour vous et pour lui.

Si votre enfant n’a pas envie d’être photographié, il y a deux solutions :

Vous serez doublement gagnant, vous passerez ainsi de supers moments ensemble et vous en aurez de magnifiques souvenirs.

A noter : Si vous essayez de manipuler votre enfant en lui promettant monts et merveilles en espérant obtenir la photo souhaitée sans tenir vos promesses, au-delà du mauvais message que vous faites passer, dites-vous bien que vous l’aurez une fois mais pas deux et qu’il y a de fortes chances pour que vous le dégoutiez pour les prochaines fois.

3. Gardez toujours votre appareil photo prêt

Observez vos enfants et gardez votre appareil photo à portée de main. Prêt à capter l’instant.

Comme je vous le disais, ce qui est magique chez les enfants, c’est leur spontanéité. Il passe du rire aux larmes en passant par une petite moue en quelques instants. Evitez donc de ranger votre appareil photo dans son sac au bout de la maison, vous aurez tendance à ne pas le sortir ou la majeure partie du temps, il sera trop tard.
Posé sur un meuble à portée de main, il vous sera plus facile de réagir vite.

4. Cherchez la lumière

En effet, une photo c’est avant tout de la lumière. Il est parfois difficile de trouver de la lumière dans notre maison, et cela peut rendre la prise de portrait difficile.
Approchez-vous donc des fenêtres, Et surtout oubliez votre premier réflexe qui sera d’allumer la lumière artificielle. La lumière naturelle est plus facile à gérer et vous éviterez les problèmes de balance des blancs, qui créeraient des dominantes de couleur peu flatteuses.

Dans votre maison, vous aurez plusieurs possibilités :

Une fenêtre plus petite vous donnera une quantité de lumière moindre et plus ciblée sur votre sujet, cela permettra de faire ressortir votre sujet et de diminuer l’importance de l’environnement pour un résultat plus intimiste

Il n’y a pas une solution mieux que l’autre cela dépend du rendu souhaité.

Une lumière plus douce, soit filtrée par vos rideaux, soit parce que le soleil ne vient pas directement sur votre fenêtre, cette lumière est plus facile à maitriser et sera plus flatteuse pour un portrait d’enfant.

Ensuite l’orientation par rapport à la lumière à son importance, si votre enfant est face à la lumière, de côté ou encore de dos, le résultat sera très différent.

Soit vous créez une silhouette qui se découpe dans la lumière

Si vous n’avez pas le choix et devez utiliser une lumière artificielle, choisissez une source, cela vous permettra de mieux la gérer et d’éviter les conflits de balance des couleurs.

Préférez une source de lumière à a hauteur, par exemple une lampe de chevet à côté, de votre enfant et éteignez les autres. Ceci demandera un peu d’anticipation, analysez le lieu et la lumière avant de commencer à jouer avec votre enfant.

Préférez une source de lumière à hauteur, par exemple posez une lampe de chevet à côté de votre enfant et éteignez les autres. Ceci demandera un peu d’anticipation, analysez le lieu et la lumière avant de commencer à jouer avec votre enfant pour tout préparer.

L’éclairage du plafond est à éviter, il donne une lumière dure et crée des ombres peu flatteuses, mais si vous n’avez pas d’autres solutions, essayez d’attirer le regard de votre enfant vers le haut pour profiter de la lumière et éviter les ombres sous les yeux et le nez.

5. Mettez-vous à sa hauteur

Si vous restez debout à côté de lui vous donnerez une vue plongeante et un sentiment d’écrasement alors qu’en vous mettant à sa hauteur, vous lui donnerez toute sa « grandeur », vous ferez mieux ressortir l’instant.

6. Préférez des arrière – plans dégagés

L’oeil peut vite être distrait quand il regarde une photo. Pour permettre de garder l’attention sur votre sujet, vérifiez que rien ne gêne à l’arrière plan avant de déclencher et dans le cas contraire, décalez vous légèrement.

7. Utiliser une vitesse d’exposition suffisante

Les enfants bougent tout le temps. Il vous faudra donc vous assurer d’une vitesse d’exposition suffisante. 1/200 ème pour un jeu calme et si vous avez suffisamment de lumière 1/500 ou 1/800 ème pour être assuré d’avoir une photo nette même d’un enfant qui court.

8. Pensez aux petits détails

Les yeux, les mains, les petits petons, sont super mignons et très symboliques des enfants. Les détails sont souvent représentatifs d’un moment, d’une période de leur enfance.

20200318 – Confinement JOUR 4 – Photo Coralie cardon
Les détails sont souvent représentatifs d’un moment, d’une période de leur enfance.

9. Brisez les règles

Une fois que vous maitrisez votre sujet, n’hésitez pas à briser les règles pour être plus créatifs…

20200404 – Jour 21- Confinement. Photo Coralie Cardon

Enfin si vous voulez partager les photos réalisées durant votre confinement, n’hésitez pas à nous rejoindre sur le groupe Facebook 1jour/1photo – Documenter son confinement. L’occasion de partager tous ces beaux portraits et de garder un regard positif sur cette drôle de période.

Portrait d’enfantsConseils photographiquesPhotographe de famillePortraits de famille – Photographe Tournai – photographe Belgique – Photographe Hainaut – Photographe Lille – Photo de famille – Photo d’enfants